Comment débrider une moto électrique facilement ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
moto electrique
Sommaire

En termes de mobilité urbaine, les motos électriques font partie des meilleurs moyens de locomotion. Elles se distinguent par leur légèreté, le confort qu’elles offrent et leur entretien moins contraignant. Toutefois, ces motos n’offrent pas toujours une grande performance en matière de vitesse. Pour régler ce détail, en tant que propriétaire de moto électrique, vous pouvez la débrider afin d’optimiser sa vitesse. Voici comment débrider sa moto électrique.

Débrider votre moto en désactivant le limiteur de vitesse

En règle générale, une moto électrique est pourvue de régulateurs permettant de limiter la vitesse. Ce dispositif est une pièce qui établit la vitesse du moteur électrique à un niveau préalablement configuré. Grâce à ce mécanisme, les fabricants sont en mesure de faire correspondre la vitesse maximale du scooter aux normes en vigueur dans les différents pays. On distingue habituellement trois catégories de limiteurs de vitesse : le limiteur analogique, les contrôleurs digitaux et les contrôleurs de débit incorporés au système informatique.

Le limiteur analogique

En général, un limiteur analogique est un ensemble de condensateurs couplés à un encodeur rotatif ou un bouton DIP manuel. Il est positionné entre la commande des gaz et le régulateur de la consommation. Grâce à ce type de limiteur, la puissance de sortie du contrôleur peut être réduite directement en direction du moteur électrique par une liaison câblée.

Les réglages varient d’un modèle à l’autre. Il est nécessaire de se reporter à la documentation de votre moto afin de savoir comment désactiver le limiteur.

Les contrôleurs digitaux

Le limiteur numérique est un petit boîtier électronique intégrant un microprocesseur. Grâce à lui, vous serez en mesure de réguler la vitesse de votre scooter par voie entièrement numérique. Le processus de déconnexion est variable d’un constructeur à l’autre, au même titre que pour le limiteur de vitesse analogique.

Les contrôleurs de débit incorporés au système informatique

Il se présente généralement sous la forme d’un logiciel incorporé dans la boîte de contrôle. Il a pour rôle principal de paramétrer une valeur de vitesse maximale pour votre engin à deux roues. Pour déverrouiller un scooter équipé de ce type de limiteur, la plupart du temps, il faut recourir à un dispositif de diagnostic informatique.

Il est ainsi envisageable de procéder à une manipulation de la cartographie du boîtier en vue de changer la configuration de la puissance et de la vélocité. Pour débrancher un tel limiteur, l’intervention d’un expert est souvent nécessaire.

Augmenter les performances du variateur de vitesse

Parmi les autres solutions permettant de débrider une mobylette électrique, on peut citer le renforcement de la puissance du régulateur de vitesse électronique. En effet, il est constitué essentiellement d’un micro-ordinateur qui assure la coordination de la puissance. Il utilise un mécanisme élémentaire de type entrée/sortie. À partir des informations envoyées par la commande de l’accélérateur, le variateur de vitesse élabore la charge énergétique requise pour le fonctionnement du moteur. Ainsi, plus une accélération est prononcée, plus le courant électrique délivré au moteur est intense.

Toutefois, ce principe est applicable dans le cadre du paramétrage préétabli. Par conséquent, il est impossible que la quantité de courant électrique transmise au moteur puisse être supérieure aux seuils établis par le fabricant. Pour cette raison, la vitesse maximale permise ne pourra pas être franchie. Il convient de souligner que les convertisseurs utilisés sur les nouveaux modèles comportent un mécanisme garantissant une adéquation judicieuse de l’intensité du courant.

Dans la mesure des dispositions réglementaires du constructeur, il existe deux possibilités pour maximiser le potentiel du système de contrôle. Vous pouvez procéder à une actualisation du programme informatique ou substituer le contrôleur par un modèle offrant une plus haute vitesse de pointe. Une mise à jour implique la transformation de la cartographie du contrôleur pour accroître le rendement de la fonction d’accélération et de vitesse. Cette opération se déroule de la même manière que celle réalisée sur une voiture grâce à un appareillage électronique adéquat.

Il est cependant complexe de se procurer un régulateur de rechange pour scooter. En effet, il faut que votre contrôleur de remplacement soit bien adapté au réseau de distribution d’énergie, et plus particulièrement à la batterie. En outre, la majorité des fabricants ne le permettent pas.

Procéder au rembobinage du moteur électrique

Moins répandue, une telle méthode peut néanmoins contribuer à accroître le rendement du moteur ainsi que la vitesse optimale du scooter. Son principe repose sur le rembobinage du stator de manière à accroître la force du moteur. À noter que cette opération est complexe et requiert un savoir-faire spécifique. Toute anomalie est susceptible de faire tomber le moteur électrique en panne. De ce fait, on ne peut faire appel qu’à un véritable spécialiste pour exécuter cette action.

Pour conclure, il faut signaler par ailleurs que le rembobinage du moteur électrique est proscrit par les industriels. Si vous vous y adonnez, vous vous exposez à subir une perte de garantie.

Stéphane
Stéphane
J'ai toujours été un passionné de moto. J'ai eu ma première moto à l'âge de cinq ans et je n'ai jamais regardé en arrière depuis. Lorsque les motos électriques sont apparues sur la scène, je savais que je devais en essayer une. Je conduis maintenant une Sur-Ron Light Bee et c'est très amusant. Elle est idéale pour les trajets quotidiens en ville et c'est aussi très amusant de la conduire le week-end dans les chemins.

La newsletter

Recevez des actualités et des offres spéciales liées à la moto électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page